LA TERRE AU BOUT DU FIL

Photographier la terre avec un cerf-volant

La terre au bout du fil

On me pose souvent la question « Mais pourquoi, à l’heure des drones, faire de la photo par cerf-volant ? ».  Ma réponse est que je sais bien piloter un cerf-volant et que j’y prends beaucoup de plaisir.

« Ok, mais le cerf-volant, ça secoue beaucoup, c’est très incertain et les photos doivent souvent être ratées ».

C’est souvent vrai, mais ce n’est pas un problème, nous savons résoudre ça.

Et puis, il faut accepter, les aléas, c’est aussi le charme du cerf-volant.  Souvent, avec ma femme qui m’accompagne, ou avec des amis, passionnés comme moi, nous sommes revenus bredouilles, car le vent était absent, ou bien trop fort.

Alors, supposons le problème technique résolu, nous avons un bon vent, nous sommes devant un paysage magnifique, la lumière est parfaite, et l’appareil photo, accroché là haut sous le cerf-volant, se balance doucement en faisant son travail. 

Il faut alors se demander quelles photos faire, quel objectif nous poursuivons, et comment nous allons communiquer ce sentiment de plénitude quand tous les  éléments sont réunis pour faire de belles photos.

 En effet, il y a aujourd’hui de nombreux moyens  de faire des photos aériennes.

Ce n’est donc pas le point de vue aérien qui va faire l’originalité de nos photos.

 Nous ne pouvons pas monter trop haut, alors, nous allons exploiter la faible altitude, explorer l’espace autour de nous, et quelquefois, laisser doucement descendre le cerf-volant au point de lui faire frôler les flots ou la terre. Et c’est dans ces moments que nous obtenons les meilleures photos, celles desquelles une beauté abstraite va émerger. Le travail de recadrage et de recomposition achèvera le travail. Un coup de zoom, et voici qu’apparaît un détail insolite ou une vision inattendue.

Vous remarquerez que dans ce site, je présente des photos de paysage, de sites magnifiques et originaux, qui sont associées à des photos colorées et abstraites, issues ou nom du même site et du même continent. 

C’est ce choix qui me permet de présenter ensemble et de mélanger des photos d’Australie, et des photos de notre vieux continent européen. Bien sûr, ce sont deux vieilles terres, soumises à la lente et inexorable érosion du temps. Mais ce n’est pas une raison suffisante car elles ont subies des évolutions divergentes depuis l’origine.

L’approche photographique que j’ai choisie permet, j’espère, de les rapprocher, et de montrer qu’elles appartiennent au-delà de la distance, à la même planète, notre Terre.

Voilà, je vous souhaite une bonne visite, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à poser une question.

Attention, ces photos ne sont pas libres de droits, elles sont protégées par un droit d’auteur. Si vous êtes intéressé, contactez-moi : kaplifran@free.fr

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2021 LA TERRE AU BOUT DU FIL

Thème par Anders Norén